C’était possible, j’étais l’adolescence

50e du Cégep de Saint-Jérôme

 

À l’occasion du 50e anniversaire du Cégep de Saint-Jérôme, nous organisons un projet d’exposition autour de l’adolescence. Nous n’avons plus besoin de le rappeler, même si on doit encore souvent le défendre, la création en 1967 des cégeps était portée par le projet humaniste d’une éducation commune pour tous, tant pour la formation technique que pour celle préuniversitaire. 

Depuis plus de cinquante ans, les tentatives récurrentes de soustraire au projet original sa vision première n’ont pas encore réussi à dissiper le projet individuel et social que sont les institutions d’enseignement collégiales. 

À l’intérieur de ces établissements s’agite une part lumineuse et adolescente de notre avenir collectif. Joyeuse et inquiète, candide et revendicatrice, silencieuse et bruyante, elle est de cet âge où le champ de possible est envisageable, ou les égarements sont parties prenantes de la démarche du "devenir soi" et ce, réciproquement avec les autres. 

Dans l’intime, cette part adolescente cherche à saisir, à devenir, jusque dans la collectivité où elle cherche à comprendre, à transformer le monde de ceux qui l’ont pensé avant eux et qui tentent fatalement de les convaincre que c’est le seul moyen de vivre. Mais on voit poindre depuis près d’une décennie que la prochaine révolution est celle d’une adolescence vigoureusement engagée dans les luttes intimes, sociales et écologiques. Part d’elle les récentes vagues de dénonciation, elle est engagée dans la reconnaissance LGBTQ, elle s’est mobilisée pour l’accès à l’éducation, elle a rassemblé des millions de personnes autour des enjeux environnementaux, et plus encore. 

C’était possible, j’étais l’adolescence souhaite évoquer les contours lumineux et obscures, dociles et radicales, de vies adolescentes préoccupées et transgressives, à travers la production d’œuvres ou d’artéfacts faites par des personnes à cette période de leur vie ou qui parlent de ce point de bascule de l’existence.

5
juin 2022
au
28
août 2022
Heures
  • Mercredi : 12h à 17h

  • Jeudi et vendredi : 11h à 17h

  • Samedi : 11h à 17h

  • Dimanche : 12h à 16h

Coûts

Payez ce que vous souhaitez

Adresse

101 place du Curé-Labelle, Saint-Jérôme, QC, J7Z 1X6

Itinéraire

Nous vous suggérons

Exposition

Quand la collection prédit l'avenir / Volet permanent

Exposition de la collection

Permanent

Si le titre de cette exposition permanente peut paraître, sur la forme, anachronique, il évoque la prise en charge de l’avenir du MAC LAU en regard de l’histoire de ses transformations, afin que cette dernière devienne l’émulation de ses décisions futures.

- de 20$ (inclus les contributions volontaires) En savoir plus
Exposition, Évènements permanents

Tous les chemins mènent à l'oeuvre

Reynald Connolly, Kittie Bruneau, Gilles Boisvert, Jean-Pierre Séguin, Yvon Goulet

Permanent

Cette exposition est présentée à l'accueil du Musée. Afin de dynamiser son espace d'accueil, le MAC LAU propose aux visiteurs, entre autres aux familles, l’exposition Tous les chemins mènent à l’œuvre.

- de 20$ (inclus les contributions volontaires) En savoir plus
Exposition, Évènements permanents

Lumière sur les collections

Marilyse Goulet, Dominique Paul, Claude Guérin, Gilles Boisvert, René Derouin

Permanent

Cette exposition est présentée au Parc de la Rivière-du-Nord.
Le Parc régional de la Rivière-du-Nord et le Musée s’unissent pour vous présenter des expositions faisant écho à ce lieu unique où la faune et la flore laurentienne sont à l’honneur.

- de 20$ (inclus les contributions volontaires) En savoir plus
arrowup

Inscrivez-vous à l’infolettre