Stanley Février : Les vies possibles / Menm vye tintin

Stanley Février

 

[This content is unavailable in English for the moment.]

 

Télécharger le feuillet d'expo

 

Le MAC LAU présente Les Vies possibles | Menm vye tintin, un projet d’exposition en deux volets qui se déploie chez nous ainsi qu’au MNBAQ. Stanley Février est le 4e lauréat du Prix MNBAQ en art actuel, en collaboration avec RBC. Au MAC LAU, Les vies possibles est une œuvre participative, basée sur le code Morse et les signaux de détresse, qui interroge les conditions des artistes en arts visuels, les relations qu’ils entretiennent avec les galeries et le monde de l’art. Telle une œuvre protéiforme, que ce soit par les éléments qui la composent ou par sa méthode de diffusion; elle est ici visible par le public sous forme d’une exposition. Les vies possibles met l’accent sur l’indifférence du milieu culturel face aux cris de détresse des artistes, leur vulnérabilité, les réalités et contraintes indissociables dans leur vie professionnelle et personnelle, et pouvant affecter leur santé mentale, émotionnelle et affective.

 

Qu'en est-il lorsque l’artiste se trouve en détresse psychologique ? Comment parler de l’envers du décor et créer un dispositif où les artistes se sentent libres et rassurés pour raconter leurs expériences difficiles ?

 

Ces questions habitent Stanley Février depuis longtemps. À la genèse du projet, une lettre de détresse que l’artiste Christian Boltanski avait envoyée à M. José Pierre, écrivain français, critique et historien d'art, en 1970, lui demandant de l’aide.

 

Artiste plasticien, Stanley Février envisage l’art comme un vecteur de changement social et pose un regard aiguisé sur les dynamiques sociales prenant forme dans les sociétés occidentales. Artiste montréalais diplômé d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (2015-2018), Février a participé à plusieurs expositions individuelles et collectives dans les dernières années. Ses récentes préoccupations artistiques et conceptuelles se basent sur la critique institutionnelle, sur les enjeux identitaires ainsi que la violence et les inégalités engendrées.

7
November 2021
to
13
February 2021
Hours

Tuesday to Saturday : 12 to 5 PM

Sunday: 12 to 4 PM

Cost

Pay what you wish

Address

101 place du Curé-Labelle, Saint-Jérôme, QC, J7Z 1X6

Directions

May we suggest

Exposition

Emporia

Emporia & the PATCH

February 27 to April 21, 2022

[This content is unavailable in English for the moment.] À l’automne 2020, dans le contexte du confinement lié à la pandémie de la Covid-19, le MAC LAU a mis sur pied un projet en collaboration avec le Cégep du Vieux-Montréal et cinq artistes québécois.es : Sophie Latouche, Kim Kielhofner, Stanley Février, Philippe Hamelin et Bonnie Baxter. Pour la présente exposition, le MAC LAU a décidé d’installer dans sa salle d’exposition les productions réalisées par les artistes.

- de 20$ (inclus les contributions volontaires) Learn more
Exposition

C’était possible, j’étais l’adolescence / Postponed

50th anniversary of Cégep de Saint-Jérôme

June 5 to August 28, 2022

C’était possible, j’étais l’adolescence wishes to evoke the luminous and dark, docile and radical contours of preoccupied and transgressive adolescent lives, through the production of works or artefacts made by people at this time of their life or who talk about this tipping point of existence.

- de 20$ (inclus les contributions volontaires) Learn more
Exposition

Quand la collection prédit l'avenir / Permanent exhibition

Exhibition of the collection

Permanent

While the title may seem anachronistic, it evokes the idea of taking charge of our institution’s future in regards to the history of our transformation, so that our future decisions may emulate this history.

- de 20$ (inclus les contributions volontaires) Learn more
arrowup

Subscribe to the newsletter